DE LA VACHE AU LAIT

de-la-vache-au-lait-3

 

voir-3-vidéos

Quand on met de côté les critères quantitatifs, on peut se concentrer sur le qualitatif. En produisant moins, nos vaches sont en meilleure santé, elles ruminent plus, elles digèrent mieux, elles se portent mieux. L’aire d’attente et le poste de traite sont les lieux privilégiés pour observer le troupeau de laitières deux fois par jour et de prêt. À la moindre anomalie comportementale : nettoyage-des-pis-avec-de-la-laine-de-bois-5oreilles basses, absence de rumination, boitement, souffrance dans la mamelle, etc. il faut en déduire une cause et apporter une réponse immédiate. Cela nécessite une connaissance éthologique approfondie pour intervenir avec des solutions douces : aromathérapie, huile essentielle, homéopathie, argile bentonite, massages. Grâce à cette approche, les frais vétérinaires sont très réduits. Par voie de conséquence le lait gagne beaucoup en qualité ce qui renforce encore le goût de lait de terroir auquel nous sommes si attachés.
Une partie de notre production laitière est employée pour la transformation de nos fromages et l’autre partie est collectée par Biolait.

 

nettoyage-régulier-des-loges-pendant-la-traite-4

 

 

direction-précédente

directions-suivante

direction-retour